Comment bien choisir son couteau de cuisine ? - Fackelmann France

Comment bien choisir son couteau de cuisine ?

Il existe de très nombreux types de couteaux de cuisine et il est bien souvent compliqué de savoir quel couteau correspond à quel usage. Nous allons dans ce guide d’achat explorer les différents genres de couteaux et définir lesquels sont indispensables à avoir dans ses tiroirs.

Les différents couteaux de cuisine comment les reconnaître et comment les choisir ?

Couteau à beurre : Les couteaux à beurre ont une pointe plate et arrondie. C’est un indispensable de nos cuisines, puisqu’il est idéal pour tartiner tous types d’aliments (beurre, fromage mou, confitures, pâtes à tartiner, etc.). Souvent doté de micro-dents, la lame du couteau à beurre est légèrement flexible afin de bien s’adapter à la surface à tartiner. Un bon couteau à beurre doit garantir une bonne prise en main et être durable.

Couteau à fromage : Les couteaux à fromage sont très nombreux et forment une grande famille. Il en existe de nombreux types et chaque couteau est conçu pour un type de fromage bien défini. Les couteaux à fromage les plus connus et utiles sont :

  1. Le couteau classique avec sa lame lisse ou dentelée. Reconnaissable grâce à sa lame longue et plate, il est idéal pour découper des meules telles qu’une meule de fromage à raclette.
  2. Le couteau ajouré a des trous dans sa lame, un bord dentelé et une double pointe. Il est idéal pour les fromages mous (Camembert, Gorgonzola, etc.). Sa lame perforée réduit la résistante lors de la coupe et empêche le fromage de coller à cette même lame.
  3. La lyre est l’ustensile parfait pour la découpe de fromages mous et filandreux mais aussi friables et humides (Roquefort, Bleu d’Auvergne, etc.). Elle peut se présenter sous différents designs : comme une guillotine ou comme un fil reliant les deux extrémités d’un manche en U. Résistant à l’oxydation et à la corrosion, le fil en acier inoxydable qui compose la lyre n’en reste pas moins fragile et n’est pas du tout adapté à la découpe de fromages à pâte dure.
  4. La hachette a, comme son nom le laisse deviner, un air de ressemblance avec la hache. C’est un couteau à manche court et lame large qui permet de couper des fromages durs comme le Beaufort, le comté, etc.
  5. Le couteau à longue et fine lame est idéal pour les fromages à pâtes molles (Camembert, Gorgonzola, etc.). Sa lame rigide permet une utilisation très simple et une découpe précise.
  6. Le couteau à tartiner est un couteau à beurre, parfaitement adapté aux fromages à tartiner.
  7. Enfin, il reste 3 types de couteau à fromage bien moins courant : le ciselet, la tranchette et le fil à couper.

    Couteau à légumes : Les couteaux à légumes sont très utiles dans la préparation de recette. Ils peuvent être japonais (couteau Santoku) ou non. Le couteau à légumes est de petite taille : sa lame lisse a généralement une longueur de 7 à 12 cm. C’est un couteau particulièrement polyvalent, celui à absolument avoir dans sa cuisine. Il permet aussi bien de couper, ciseler, émincer, peler, etc. Attention de ne pas le confondre avec le couteau à éplucher.

    Couteau Santoku : Le couteau Santoku est un couteau à légumes japonais. Particulièrement populaire pour sa conception innovante et pratique, il est équipé d’une lame avec une structure en nid d’abeille. Cette conception de la lame permet aux résidus de glisser de la lame et de ne pas s’accumuler. Cette même lame est généralement longue et massive, avec un seul côté tranchant. Sa forme triangulaire très particulière facilite la découpe.

    Couteau à éplucher : Le couteau à éplucher, comme son nom l’indique, permet d’éplucher les fruits et légumes. De moins en moins utilisés depuis l’apparition des économes et des éplucheurs, il reste néanmoins très utile. Sa lame en forme de bec d’oiseau peut aussi servir à préparer des gousses d’ail et à donner des formes originales à vos fruits et légumes. Extrêmement polyvalent, il peut même servir comme couteau à émincer.

    Couteau à pain : Trancher le pain sans en abîmer la mie, tel est l’objectif du couteau à pain. Avec sa grande lame dentelée, il s’enfonce dans la croûte et n’endommage pas l’intérieur du pain. Cela n’empêche pas qu’il faille un peu de force pour qu’il passe la croûte. Enfin, ce couteau est très souvent utilisé pour couper des gâteaux sans en abîmer la structure. Il est primordial que la lame de votre couteau à pain soit très solide et épaisse afin qu’il ne ploie pas lors de la découpe du pain.

    Couteau à steak : Indispensables et pratiques, les couteaux à steak sont en réalité utiles pour couper de nombreux types de viande. Leur lame doit être de haute qualité et bien aiguisée afin de couper correctement les aliments. Les meilleurs couteaux à steak ont une lame lisse et épaisse.

    Couteau pâtisserie : Couper et servir un gâteau sans l’abîmer, peu importe la décoration de ce gâteau, n’est pas toujours si aisé. Le couteau à pâtisserie est celui qu’il vous faut si vous aimez les desserts. Léger et avec une longue lame, il vous permet de couper avec précision vos parts. D’autres couteaux vous permettent directement de préparer les desserts. Très utiles lors de la réalisation de vos recettes, ils vous font gagner en temps et en précision. Comme il existe énormément de textures de gâteaux différentes, de nombreux couteaux à pâtisserie ont été développé dont :

    1. Le couteau scie de pâtisserie : Avec son bout rond et sa pointe plate et large, c’est le jumeau du couteau à pain. Sa lame dentelée permet de couper précisément les parts de gâteau et de pénétrer tous types de textures (croustillant, moelleux, etc.) sans les écraser.
    2. Le couteau de tour : Très utilisé en boulangerie, ce couteau permet de détailler des pâtes feuilletées sans les écraser et limite le nombre de passage nécessaire à la coupe.
    3. Le couteau-mélangeur : Il permet de mélanger des ingrédients. Il peut soit avoir une lame épaisse (mélanger des graisses à de la farine) soit des fils fins (mélanger du beurre avec des ingrédients secs légers).

    Couperet : C’est le couteau des bouchers par excellence. Aussi appelé couteau Mannarino, il est d’origine chinoise et plaît pour sa polyvalence. Il a une grande lame semi-rectangulaire et un manche de 30 à 35cm. Sa lame de fer permet d’utiliser le couteau comme une hache et de fendre la viande. Elle est très tranchante, épaisse et plate afin e hacher, couper, trancher tous types de viande.

    Conclusion

    Choisir ses couteaux n’est pas si simple. Ce bref aperçu vous permet néanmoins de mieux comprendre quels types de couteaux vous sont essentiels et quels types de couteaux vous permettraient de gagner énormément de temps. Vous trouverez enfin sur nos pages produits des informations bien plus précises sur chaque type de couteau (quel matériau privilégier, comment les entretenir, etc.).

    Des centaines de produits pour votre cuisine et votre maison à découvrir

    Un monde de collections

    Présentation des recettes
    1 sur