Comment bien choisir sa poêle de cuisson ? - Fackelmann France

Comment bien choisir sa poêle de cuisson ?

La cuisson juste des plats est essentielle pour une dégustation à la hauteur de vos attentes. Les qualités de la poêle influent sur la saveur de vos recettes. S’il n’existe pas de poêle parfaite, le meilleur choix consiste toujours à trouver la bonne poêle pour le bon plat. L’idée est alors de posséder un ensemble de poêle parfait. Pour le constituer, il est important de se concentrer sur deux éléments : l’efficacité de cuisson et la protection de votre santé.

Conductivité thermique : le choix du bon matériau

La conductivité thermique d’un poêle est sa caractéristique principale. De cette propriété, l’efficacité de cuisson de vos plats va dépendre. En effet, les poêles conçues à partir de matériaux à faible conductivité vont être idéales pour les longues cuissons (légumineuses, soupes, ragoûts, etc.) alors que les poêles présentant d’excellentes propriétés en termes de conductivité thermique vont faciliter les cuissons rapides. Nous allons, dans un premier temps, analyser les différents matériaux et expliquer leurs qualités et inconvénients.

L’acier inoxydable : L’acier inoxydable est un alliage composé de fer et de carbone auquel on ajoute du nickel et du chrome. Régulièrement utilisé pour fabriquer des ustensiles de cuisine, l’acier inoxydable est particulièrement apprécié pour sa simplicité de nettoyage, sa durabilité et son accessibilité. Cependant, l’acier inoxydable n’est pas un très bon conducteur thermique et ne présente pas de caractéristiques antiadhésives particulières. C’est pourquoi un grand nombre de poêles en acier inoxydable ont un fond composé de différents alliages. Généralement, constitué d’un fond en trois épaisseurs, avec une couche d’aluminium entre deux fines couches d’acier, ce processus permet d‘améliorer l’uniformité et la vitesse de propagation de la chaleur. Idéales pour les cuissons à l’eau et réchauffer des plats, les poêles en acier inoxydable n’en reste pas moins un classique incontournable de nos cuisines. Leur faible conductivité thermique entraîne une concentration de la chaleur sur leur base. Inaltérable à l’eau et au contact des aliments, l’acier inoxydable est robuste.

Le cuivre : Le cuivre est souvent utilisé par les chefs cuisiniers. Sa conductivité très élevée permet une cuisson rapide et uniforme de vos préparations. Les poêles en cuivre conservent alors très bien les propriétés nutritionnelles de tout aliment. Elles sont idéales pour préparer des sauces ou des recettes très pointilleuses. Les poêles en cuivre sont la plupart du temps fabriquées avec un revêtement en étain qui protège les aliments des substances potentiellement nocives libérées par le cuivre. Elles peuvent aussi être conçues d’une combinaison cuivre-acier ou cuivre-aluminium, et sont même parfois recouverte d’un revêtement antiadhésif. Les poêles en cuivre sont cependant onéreuses et nécessitent un entretien spécifique. Il n’est pas recommandé de, par exemple, nettoyer la poêle au lave-vaisselle. Il convient de procéder à l’étamage de la poêle régulièrement afin de favoriser sa durabilité. Vous pouvez aussi utiliser un peu de jus de citron, du sel et du vinaigre afin de polir la poêle en cuivre. Tout comme les poêles en acier inoxydable, les poêles en cuivre se rayent facilement, il est donc recommandé de ne les utiliser qu’avec des ustensiles en bois arrondis.

La fonte : Alliage de fer et de carbone, la fonte convient aux cuissons longues à feu doux. Idéales pour préparer des sauces, des rôtis, des soupes, etc., les poêles en fonte présentent de bonnes propriétés en termes de conductivité thermique. La fonte est un matériau extrêmement résistant. Les poêles en fonte retiennent la chaleur et la répartissent lentement et uniformément. Les poêles en fonte sont très simples à nettoyer, à condition de les laisser refroidir avant. On peut en trouver avec un revêtement antiadhésif sur le marché. Néanmoins, la fonte est un matériau très lourd et donc difficile à manier.

La céramique : La poêle en céramique pure n’existe pas, cependant la céramique est souvent utilisée comme revêtement antiadhésif. Les poêles avec un revêtement en céramique présentent d’excellentes propriétés antiadhésives et nécessitent très peu de matières grasses. La céramique est un matériau extrêmement résistant aux rayures, aux chocs thermiques et aux températures élevées. Les poêles avec un revêtement en céramique répartissent uniformément la chaleur et maintiennent la température plus longtemps. Les poêles avec un revêtement en céramique sont idéales pour la cuisson d’aliments croustillants et biens cuits. Elles sont généralement de couleur blanche et vous offrent un revêtement non toxique et résistant aux rayures.

La pierre : Il existe deux types de poêles en pierre sur le marché, celles en pierre naturelle (pierre ollaire) et les poêles en aluminium recouvertes d’un revêtement en pierre. La pierre est un matériau naturel, sain et qui permet de diminuer drastiquement les ajouts de matières grasses. Les poêles en pierre sont particulièrement appréciées pour la cuisson d’aliments délicats tels que les légumes, les viandes, les poissons, etc. Bien qu’elles chauffent lentement, une fois chauffées, les poêles en pierre conservent efficacement la chaleur et de manière constante et uniforme. Les poêles sont le plus souvent en aluminium avec un revêtement antiadhésif et microporeux. Le revêtement est alors un composé effet pierre, et permet de profiter des qualités de la pierre tout en limitant ses inconvénients. En effet, les poêles avec le revêtement en composé de type pierre sont beaucoup plus légères que les poêles en pierre et elles conduisent beaucoup mieux la chaleur que les poêles en aluminium. Très populaires en ce moment, les poêles en pierre restent pour autant des poêles qui chauffent lentement et sont préférables pour des cuissons douces. Leur structure à cavité microscopique leur permet de conserver la chaleur et d’améliorer la résistance de leur revêtement.

Le téflon : Le téflon est le matériau réputé pour les poêles antiadhésives. C’est un composé à base de fluor, idéal pour les cuissons rapides et pour éviter que les aliments ne collent au fond de la poêle. Le téflon a une excellente capacité à conduire la chaleur et résiste bien aux chocs thermiques. Cependant, le téflon est sujet à l’usure au fil du temps et peut se révéler dangereux une fois endommagé. Le téflon peut en effet libérer des substances cancérigènes en cas de rayures ou s’il est utilisé pour des températures trop élevées.

Une poêle compatible avec votre plaque de cuisson

De plus en plus de français se tournent vers les plaques à induction pour leur élégance, la facilité de leur entretien et leurs performances. La plupart du temps, les plaques à induction reconnaissent immédiatement les poêles qui ne sont pas compatibles et ne chauffent tout simplement pas. Pour éviter les dépenses inutiles, il est donc primordial de s’assurer en amont que la poêle désirée est compatible avec votre plaque de cuisson. Il vous suffit de pratiquer le test de l’aimant, s’il s’aimante, c’est que votre poêle est compatible avec une plaque à induction. Basez par la suite votre choix sur les mêmes caractéristiques que pour une poêle classique.

Dans notre boutique en ligne, tous les instruments de cuisson sont compatibles avec tous les feux de cuisson pour que vous n'ayez pas de problème de compatibilité.

Quelle taille de poêle choisir ?

Il n’y a pas de règles à respecter quant à la taille idéale d’une poêle. En effet, les portions vont dépendre de l’aliment cuit dans la poêle : un filer de poisson pourra être cuit dans toutes les poêles même la plus petite tandis qu'une poêlée de légumes pour 4 personnes nécessitera une poêle d'un certain diamètre entre 28 cm et 32 cm.

Le principal est de s’assurer de la compatibilité entre la taille de votre poêle et la taille de votre plaque de cuisson. Une poêle trop grande ou trop petite par rapport à la source de chaleur peut conduire à une mauvaise répartition de la chaleur, voire à des déperditions. Le diamètre de votre poêle doit donc être supérieur d’environ 5 cm au diamètre de votre plaque. Enfin, gardez à l’esprit qu’il vous sera plus pratique de vérifier la possible utilisation de tous vos feux en simultané. Une poêle trop grande pourrait vous empêcher d’utiliser les feux à proximité.

Toutefois, si votre poêle est trop grande par rapport à la plaque de cuisson, il se peut que la totalité de la poêle ne soit pas chauffée. Inversement, si votre poêle est nettement plus petite que le diamètre de la plaque de cuisson alors il est possible que la plaque ne s'allume pas.

Les autres caractéristiques importantes :

Le poids : Le poids de votre poêle est à prendre en compte selon l’usage que vous comptez en faire. En effet, une poêle à crêpe sera bien plus performante et simple d’usage si elle est légère. De plus, une poêle fine gagnera plus vite en chaleur qu’une poêle plus épaisse.

Le manche : Le manche doit non seulement être confortable et permettre une bonne prise en main mais aussi être amovible, ou non. Un manche amovible peut permettre, par exemple, de mettre votre poêle au four en retirant le manche.

Les bords : Vous pourrez trouver différents types de poêles, des poêles très concaves, aussi appelées wok, ainsi que des poêles à crêpes, particulièrement fines.

Lisez attentivement les indications de l’étiquette

Lire avec attention l’étiquette avant l’achat est un conseil qui peut sembler banal mais qui est pourtant fondamental. Vous découvrirez ainsi si votre poêle est compatible au four, si son manche est amovible, si elle est compatible induction ou au gaz, et enfin, si votre poêle de cuisine peut être lavée au lave-vaisselle sans risque de l’endommager.

Des centaines de produits pour votre cuisine et votre maison à découvrir

Un monde de collections

Présentation des recettes
1 sur